Compte-rendu de la 6 è université de la CAITE 1/2/3 Aout Mahres

Le 01/08/2019 à 16h :

Ouverture de la 6ème université d’été de la CAITE à Mahres sous l’égide de Monsieur le Maire Mohamed Cheniour, et de la présence de :

  • Ali Ben Ameur, Hedia Ben Ameur, Hella Ben Youssef – MCTF
  • Hedi Chenchabi, Marie-Hélène Chenchabi, Mehdi Chenchabi – C3C, AIDA
  • Chedly Elloumi, Rached Sfar – STF, ATI-CDR
  • Aroussi Ajem – ATL
  • Fayçal Ben Fredj – Younga Solidaire France
  • Mohamed Ellouze, Samia Kachou – CVDT
  • Tarek Toukabri, Farid Mechkane, Basma Bayoudi – ADTF
  • Fayçal Ben Abdallah – FTCR
  • Abderrazak Kitar – Zembra – FTCR
  • Nizar Ayed par Skype – Aigle de Carthage.

Après le mot de bienvenue de Monsieur le Maire, Yosra a présenté la ville de Mahres :

L’aménagement de la corniche de Mahres :

• Engagement de quelques sociétés privées pour entretenir un projet encadré par la municipalité.

• La ville de Mahres est pionnière dans les Arts Plastiques tunisiens, les oeuvres artistiques décorent des centaines de mètres, et sont à la disposition des habitants et des visiteurs le soir de la ville, autour de terrasses aménagées pour boire un thé ou un café.

Notre promenade dans la ville de Mahres, accompagnés par Monsieur le Maire, nous a permis de découvrir de ces belles oeuvres qui ornent la ville, ainsi que les rapports amicaux que Monsieur le Maire entretient avec les citoyens, son accessibilité et sa proximité.

Puis nous avons visité le fort de Younga, il raconte l’histoire passée de la ville de Younga, ancienne ville romaine puis byzantine. La forteresse carrée mesure environ quarante mètres de chaque côté et reflète le positionnement stratégique de la ville de Mahres au cours des siècles.

Au bord de plage, de nombreuses familles campent pour plusieurs jours, autour de grillades de poissons, ces personnes chaleureuses n’ont pas hésité à nous proposer quelques sardines grillées. L’hospitalité et la générosité des personnes rencontrées lors de la visite de la ville, n’ont fait que conforter que ce fut une excellente idée de choisir la ville de Mahres pour notre université d’été.

Le 02/08/2019 à 9h :

Nous avons commencé les tables rondes autour de l’état du tissu associatif à l’étranger par un exposé de notre camarade Rached Sfar. Après la pause-café, nous avons discuté du 2ème sujet concernant les élections législatives et présidentielles, ainsi que du processus électoral à l’étranger, présenté par notre camarade Ali Ben Ameur.

L’après-midi, notre camarade Fayçal Ben Abdallah nous a présenté le projet 4M (Mahres dans le Monde et le Monde dans Mahres).

Nous avons fini par discuter d’un sujet cher à la CAITE et déjà discuté depuis l’université d’été de Gabès : la pollution et ses méfaits sur la santé. Notre ami Abdelfattah Chekir nous a présenté un exposé fort intéressant sur la pollution atmosphérique et la santé.

Le 03/08/2019 à 9h :

Notre dernière table ronde a été animée par notre partenaire historique FTDEJ et précisément par notre ami Romdhane Ben Amor, autour de l’immigration non gouvernementale et illégale. Nous avons été choqués par son exposé : comment des municipalités comme la ville de Gabès et de Toujane refusent d’enterrer des cadavres sous des prétextes fallacieux. Nous avons retenu son appel d’exiger les prélèvements d’ADN. Le silence et le manque de réactivité des partis politiques est scandaleux. A ce drame, s’ajoute le racisme subsaharien en Tunisie, de Coulibaly victime du racisme en Tunisie aux obstructions à appliquer la loi antiraciste en Tunisie. La CAITE est fière d’avoir pris le temps nécessaire pour évoquer ces problèmes de dignité humaine.

Vers 11h30 nous avons eu un contact avec la société civile de Mahres avec la présence de Moncef Khelifi, représentant de l’OTE Sfax. Sa présence en elle-même est appréciée malgré que les sujets clivent avec l’OTE en général. Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de beaucoup échanger autour de nos argumentations mais nous avons salué son engagement sur les sujets qui nous préoccupent.

. L’échange- débat entre les membres de la CAITE et des représentants d’associations de Mahres a été un moment de découverte du dynamisme et de la diversité du tissu associatif des mahrésiens à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

Au cours de cette matinée nous avons eu le plaisir de découvrir :

– Les actions de LEMMA et HEMMA présentées par sa coordinatrice Madame Rachida Jerbi ;

– Le témoignage de Wael REMILI Journaliste à ECHOUROUK ;

– Le contenu et les actions du Projet de développement local 4 M présentés par la coordinatrice de ce projet (Madame Sourour).

– L’histoire du développement de la Radio associative Ulysse présentée par un de ses animateurs Refki Ben Ali ;

– Les actions développées par l’association Pour la promotion de la femme rurale présidée par Madame Chiraz Jaziri.

Nous avons aussi insisté sur l’importance pour les associations membres de s’impliquer dans les élections tunisiennes présidentielles et législatives, en organisant notamment des rencontres et des débats entre les candidats et les citoyens.

Le dernier point abordé par l’Université d’été a concerné l’évolution de la CAITE et sa nécessaire structuration autour des axes suivants :

  • • Doter la coordination d’une personnalité juridique en la déclarant, après une AG constitutive, en tant qu’association ayant une charte, des statuts et un Bureau.
  • • La CAITE doit rester un lieu de concertation, d’échange d’expériences et un appui pour ses membres

dans leurs diversités et dans le respect de leur autonomie.

  • • La CAITE doit préciser la liste de ses membres, se développer et s’élargir pour devenir un interlocuteur crédible avec les autorités tunisiennes et les instances nationales et internationales.
  • • Elle doit adopter un programme et fixer des objectifs atteignables à court, moyen et long terme.

Pour débattre et prendre des décisions relatives à ces différents axes une date a été proposée pour la tenue

d’une AG à Paris le 23 novembre 2019.

La clôture de l’université d’été a ensuite été animée autour d’un repas dans l’ancienne ville de Sfax. Nous étions accompagnés par nos amis Samia et Mohamed Ellouze pour visiter et découvrir la vieille et manger un repas dans le célèbre restaurant traditionnel dans la vieille ville de Sfax.

Nous avons visité le centre-ville de Sfax et les pourtours de la municipalité, y compris la mairie qui nécessite un peu plus d’entretien, ce manquement est indigne de la 2e ville de Tunisie.

Compte Rendu CAITE Mahres 2019

A propos Webmaster CAITE 48 Articles
Responsable du site de la CAITE